L’ASPU participe à la Conférence internationale sur la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne, du Moyen-Orient et de l’Iran

 

Dr. Hussein Muqlad, vice-doyen de la Faculté des relations internationales et de la diplomatie de l’université privée Al-Sham, a participé à la conférence internationale pour la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne, le Moyen-Orient et l’Iran dans un document de travail au nom de l’Université Al-Sham sur la politique étrangère de l’Union européenne et des États-Unis d’Amérique concernant le dossier nucléaire iranien.

Le document de travail traitait de l’étude des deux politiques extérieures de l’Union européenne et des États-Unis d’Amérique et de leur attitude à l’égard du dossier nucléaire iranien, surtout après la signature de l’accord nucléaire iranien en 2015.

L’accord permettrait à l’Iran de développer des capacités nucléaires militaires, ce qui entraînerait des déséquilibres régionaux et de l’instabilité, et l’UE a conclu que l’accord était le meilleur outil et le meilleur moyen de faire face aux perspectives d’acquisition d’armes nucléaires de l’Iran.

Il a estimé que la politique étrangère des États-Unis s’appuyait sur la nouvelle théorie réaliste offensive en mettant l’accent sur le pouvoir, la menace, la diplomatie, les sanctions économiques et le retrait de l’accord nucléaire en 2018, En revanche, l’Union européenne s’est appuyée sur la nouvelle théorie défensive réaliste qui se lance dans la nécessité de maintenir la diplomatie et la coopération économique et scientifique avec l’Iran.

Partager: